meilleur pluviometre

Que vous soyez un expert ou un simple utilisateur de pluviomètre, vous devez savoir que les données que vous recueillez doivent être fiables s’ils doivent faire l’objet d’études. Pour cela, il y a des règles et des normes à respecter.

Ces règles et normes ne concernent pas uniquement l’installation ou l’utilisation du pluviomètre, mais également le pluviomètre en lui-même. On parle dans ce cas d’étalonnage.

Comment donc peut-on étalonner un pluviomètre ?

A regarder : https://www.futura-sciences.com/planete/definitions/meteorologie-pluviometre-16179/

Qu’est-ce que l’étalonnage d’un pluviomètre ?

L’étalonnage d’un pluviomètre est un procédé qui permet de mesurer les mêmes données avec un pluviomètre à étalonner et un pluviomètre étalon. C’est-à-dire que le pluviomètre à étalonner est l’équipement à arranger et l’autre est l’équipement témoin.

Ensuite, on compare les données fournies par les deux pluviomètres. Si le pluviomètre à étalonner n’est pas conforme à celui du pluviomètre étalon, on procède donc aux corrections.

Pourquoi l’étalonnage du pluviomètre est-il important ?

Avant toute chose, il est important de savoir que l’étalonnage des appareils de mesure comme le pluviomètre répond à des règles strictes liées au respect des systèmes de qualité du type ISO 9000. Ainsi, vous aurez la certitude que les données recueillies par votre pluviomètre sont fiables.

Tout savoir sur le pluviomètre

Comment se fait l’étalonnage

Pour mieux vous expliquer comment se fait l’étalonnage, nous avons fait l’expérience sur un pluviomètre : le pluviomètre Davis Vantage Pro 2.

  • Le principe de l’étalonnage

Avant de commencer l’opération, nous avons contrôlé et sommes sûrs que le basculement d’un auget après qu’il soit rempli d’eau est de 0,2 mm/m². Notez que le temps de remplissage est de 10 secondes. La surface de ce pluviomètre est de 211,24 cm².

Un auget arrive à contenir un volume d’eau de pluie de 4,22 cm3 ce qui équivaut à une hauteur de pluie de 0,2 mm/m².

Pour faire l’étalonnage, nous avons utilisé ces matériels :

  • Une seringue graduée ou une pipette ou tout autre objet gradué de contenance de 25 cm3
  • Un niveau à seau
  • Une petite clé à molette ou une clé plate de 4,5 mm

A consulter aussi : Entretien d’ une tarière thermique ?

Avant d’étalonner notre pluviomètre, nous l’avons testé. Pour ce faire, nous l’avons mis à niveau en faisant en sorte que le support soit rigide pour éviter tout basculement intempestif ou toute vibration pendant que nous effectuons les mesures.

Nous avons démonté l’entonnoir et avons pris l’auget qui se trouvait en position haute. Nous avons remis l’entonnoir à sa place et l’avons verrouillé avec délicatesse. Ensuite, avec la pipette, nous avons laissé tomber quelques gouttes sur la paroi de l’entonnoir assez près du trou de ce dernier. À chaque fois que l’auget bascule, nous transcrivons les données par rapport au volume d’eau que nous avons fait écouler de la pipette.

De notre expérience, il en ressort que lorsque la valeur du volume est supérieure à 4,22 cm3, la mesure de la hauteur de la pluie retarde les données recueillies. Si par contre, la valeur du volume est inférieure à 4,22 cm3, la mesure de la hauteur de la pluie augmente les données recueillies.

Dans votre cas, vous devez faire plusieurs essais afin d’être sûr des résultats pour ensuite étalonner votre pluviomètre à étalonner.